La qualité du sol, à Courcelles-lès-Lens et le pouvoir du Miscanthus

Aurélie Pelfrêne, Ingénieur de recherche en sciences environnementales à L’ISA de Lille, est venue rendre visite à la classe de CM1 de Mme Parent, de l’école Paul Sion de Courcelles les Lens.

Aurélie nous a expliqués les objectifs du projet REPJAR. Celui-ci vise à réduire l’exposition aux métaux des populations en lien avec le jardinage et la consommation des aliments auto-produits.

Elle a ensuite répondu aux interrogations des enfants, qui étaient enchantés de sa venue.

Ils ont retenu que le Miscanthus est une plante vivace qui repousse chaque année et vit environ 20 ans. On l’appelle aussi l’herbe à éléphants et est d’origine asiatique. Cette plante est très résistante et pousse rapidement. On le coupe en février – mars. On le fait brûler dans des grands fours pour produire de l’énergie. Si on le chauffe très très fort, il devient comme du charbon et on le met sur les sols pollués. Il ne dépollue pas vraiment les sols mais fixe les métaux au niveau de ses racines et rhizomes, comme cela la pollution n’atteint pas les nappes phréatiques et ne se disperse pas dans les sols. La tige et les feuilles du miscanthus ne contiennent pas de métaux.

On ne voit pas la pollution à l’oeil nu. On utilise des microscopes très puissants en laboratoire. A Courcelles-les-Lens, le sol est pollué à cause de l’ancienne usine Metal Europe, aujourd’hui fermée. On trouve encore du plomb et du cadmium dans la terre. Si on absorbe ces métaux en grande quantité et souvent, on peut être en mauvaise santé ( os fragiles, problèmes de rein et dans le cerveau, retard de croissance…).

Ce sont les légumes racines ( carottes, navets, radis…) et les légumes feuilles ( salades, choux, endives, plantes aromatiques…) qui absorbent le plus la pollution des sols. Il vaut mieux les faire pousser dans un potager hors-sol, qui n’a aucun contact avec la terre polluée. Il ne faut pas faire de compost avec les légumes du jardin qui ont poussé dans un terrain pollué. Les légumes fruits ( tomates, potiron, haricots, pois, courgettes, concombre…) absorbent moins la pollution. On peut enrichir le sol en mettant un peu de chaux en hiver. Il faut bien laver et éplucher les fruits et légumes pour enlever un maximum de pollution.

Avec ces précieux renseignements et conseils, nous espérons que nos fruits et légumes pousseront bien et qu’ils seront bons et pas pollués.

Merci beaucoup Aurélie !

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s