Les petits monstres du Collège Adulphe Delegorgue

Cette année, nous avons invité les jeunes à nous raconter l’expérience qu’ils ont vécu avec les artistes du CLEA. Ce sont donc nos « petits reporters » qui ont pris le stylo et l’appareil photo pour réaliser cet article.

Aujourd’hui, ce sont les élèves de la classe de 6e A du collège Adulphe Delegorgue de Courcelles-lès-Lens qui nous présente le projet « Chercher le monstre qui est en nous » qu’ils ont mené avec la chorégraphe Sarah Nouveau.

CLEA Sarah N Corucelles

Iness : « Durant ce projet avec Sarah Nouveau, chorégraphe en résidence à Oignies, nous avons travaillé sur un projet intitulé « Chercher le monstre qui est en nous ! ».

Pendant plusieurs séances, nous avons cherché à faire ressortir ce monstre, en faisant des étirements du corps, des grimaces poussées à l’extrême. Pendant une séance, j’ai pu, en tant que reporter, être spectatrice et c’était vraiment intéressant car personne ne faisait le même monstre.

On voyait des personnes « normales » qui, en quelques secondes, devenaient des monstres puis reprenaient leur forme « normale » juste après.

« Le fait de les prendre en photo permettait d’immortaliser des moments qui ne duraient que quelques secondes. Ce que j’ai aimé, c’est que les professeurs jouent le jeu et c’est vraiment rigolo de les voir se conduire comme des enfants ! »

Elona : « Pendant le spectacle, on a pu « se lâcher », on a libéré les monstres qui était en nous en faisant des choses que nous ne faisons pas en classe ! »

CLEA Sarah N Courcelles 3CLEA Sarah N Courcelles 2

Magdalena : « C’était bien mais j’avais peur de passer devant les 5èmes et d’autres personnes ! »

Gabriel : « La chose qui m’a le plus marqué est l’enchaînement des grimaces, les positions ; j’ai ressenti de la peur ! »

Le professeur de Français : « Ce qui a été intéressant pour moi, ça a été de faire réfléchir les élèves sur un thème nouveau dans le programme : « Le monstre aux limites de l’humain ». Quel monstre réside en chacun de nous, quel regard portons-nous sur l’autre quand il est différent et quel regard portons-nous sur nous-mêmes quand il se passe des changements dans notre corps ? L’expérience a été très riche pour chacun d’entre nous et a permis aux élèves de faire une petite représentation devant un public de Segpa et d’adultes de l’établissement. »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s